Rechercher

Retrouver confiance en soi et mieux s'affirmer grâce à un psychologue à Rennes.

Il peut parfois être difficile d’exprimer une position, de dire « non », d’oser affirmer ses émotions et son ressenti.

Aussi simple que cela puisse paraitre, c’est ça l’affirmation de soi : cette capacité à identifier ses émotions, ses pensées et ses opinions mais également cette capacité à pouvoir les partager sans dénigrer celles des autres tout en étant capable d’utiliser les moyens de communications appropriés comme par exemple la fermeté quand cela est nécessaire.

Qu’est-ce que l’affirmation de soi ?

Il existe plusieurs grands types de comportements : les comportements affirmatifs, de retraits, agressifs, manipulateurs. Chaque type de comportement évoquant une manière distincte de communiquer.


Le comportement affirmatif.


Dans ce type de comportements, l’intention première est bien de communiquer, d’établir une communication équilibrée et respectueuse de chacun.e. Ce type de comportement va bien entendu être source de satisfaction, de valorisation et augmenter notre confiance en nous même. Notre interlocuteur sera lui aussi dans une relation de confiance et de respect. Ce type de comportements permet donc non seulement une meilleure communication, une amélioration des échanges que nous pourrons avoir avec autrui mais également une sérénité au quotidien.


Cependant, il existe également des comportements non affirmatifs qui relève d’une difficulté s’affirmer ou d’une mauvaise affirmation.


Le comportement de retrait.


Les comportements dits de retraits montrent de la part de la personne une forme de passivité dans laquelle une personne va se trouver en difficulté quand elle devra exprimer ses émotions ou ses besoins. Ce type de comportements peut être source de souffrance au quotidien car il empêchera la personne de s’épanouir pleinement et effacera malgré elle ses droits au profit des autres.

Trop souvent, ce type de comportement résulte d’une volonté d’éviter le conflit, d’un manque d’habiletés sociales ou d’un apprentissage social qui nous a poussé depuis notre jeunesse à nous effacer face aux autres. Si ce type de comportements va nous permettre d’éviter des situations potentiellement désagréables elles vont au contraire être source d’anxiété et d’angoisse et parfois pousser la personne dans un cercle de déception envers elle-même, de perte de confiance en elle et l’empêcher d’obtenir ce qu’elle désire, accumulant de la frustration.

Dans ce cas de figure, nos interlocuteurs pourront soit exprimer une forme de bienveillance envers nous ou bien au contraire, sentir un sentiment de supériorité envers nous, être agacés de nos manques de réactions.


Le comportement agressif.


Les personnes présentant des comportements de type agressifs vont au contraire manifester leurs émotions de manière trop expressives. Ici, les droits de la personne sont au contraire trop affirmés et se font au détriment des autres, l’humiliant, cherchant à le dominer. Les causes de ce type de comportements peuvent être multiples, il peut s’agir d’une volonté de contrôler un sentiment de vulnérabilité, d’une mauvaise idée de ce que doit être une bonne affirmation, d’un apprentissage social défaillant, etc.

Si ce type de comportements peut permettre à la personne de voir ses demandes aboutir et de se sentir supérieur aux autres, ses interlocuteurs vont au contraire pouvoir se sentir humiliés, embarrassés, méfiants voire en colère jusqu’à éprouver un désir de vengeance.

Dans tous les cas, ce type de comportements ne peut qu’entrainer une dégradation des relations interpersonnelles et un rejet des autres, que ce soit dans un contexte amical, professionnel ou social.


Le comportement manipulateur.


Il existe enfin les comportements de type manipulateur dans lesquels la défense des besoins et des désirs est au premier plan mais souvent exprimée de façon détournée et donc au détriment des besoins des autres personnes.

Il peut ici s’agir soit d’éviter le conflit et donc d’utiliser la tromperie comme moyen d’action ou bien au contraire vouloir à tout prix arriver à ses fins. Ici encore, un manque de confiance en soi ou une mauvaise éducation aux relations avec autrui peuvent être la cause de ce type de comportements. Si dans ce cas de figure, nous pouvons arriver à nos fins sans confrontation ni dialogue nous pourrons en contre partie être anxieux de ne pas avoir su affronter une discussion, nous sentir coupable ou craindre que nos actions soient mises à jour et que les personnes face à nous ne nous face plus confiance.

Ici aussi, ce type de comportement peut conduire au rejet, à la dégradation des relations sociales et impacter notre équilibre.


Quel est mon type de comportement ?


Il faut nuancer l’ensemble des quatre types de structures présentées ici. En fonction de notre humeur, de notre interlocuteur, de nos âges, de nos besoins et de envies nous pouvons adopter certains types de comportements au lieu d’autres. Il s’agit en effet de comportements et non de personnalités.

Qui n’a jamais eu honte d’avoir été trop brusque dans ses réactions ou s’est au contraire demandé pourquoi il n’a pas été en mesure d’affirmer sa position ou sa demande ? Qui n’a jamais éprouvé un sentiment de culpabilité après avoir cherché à tromper une personne, même un tout petit peu pour arriver à ses fins ?


Une bonne affirmation de soi est d’être en mesure d’adopter les bons comportements, au bon moments et avec les bonnes personnes. Qu’il s’agisse d’une affirmation qualifiée de basique, c’est à dire être capable d’exprimer ses opinions ; empathique, dans laquelle on est en mesure de comprendre les émotions et opinions des autres avant d’exprimer les siennes ; progressive, qui nous permet de maintenir nos positions quand ces dernières sont niées ; ou bien quand les engagements de la personne face à nous ne sont pas tenus d’être en confrontation.

Comment réussir à s’affirmer ?


L’affirmation de soi, la timidité sont des comportements qui prennent place quand nous sommes face à une ou d’autres personnes : on peut se sentir mal à l’aise, décontenancé.e, déstabilisé.e, perdre nos moyens.

Plusieurs pistes de réflexion peuvent cependant nous aider à surmonter ces difficultés. Tout d’abord, pourquoi sommes-nous en difficulté à certains moments à pas à d’autres ? Aussi trivial que peut paraitre cette question, elle est cependant essentielle.


Vous pouvez vous interroger sur le regard que vous portez sur certaines situations et si les conclusions que vous en tirez sont toujours les bonnes.


Réussir à identifier correctement une situation, ne pas sur-interpréter les événements vous permettra de mieux les appréhender et les gérer correctement.

Ainsi, une présentation orale de votre part a pour objectif le partage d’informations, il est peu probable qu’on vous demande de réaliser une prestation orale dans le seul but de se moquer de vous. Quand vous entrez dans un magasin pour acheter un casque de moto et que le vendeur vous propose d’acheter d’autres accessoires dîtes vous qu’il est dans son rôle et qu’il ne sera pas vexé si vous n’acceptez pas d’acheter d’autres accessoires.

Comprendre la situation dans laquelle vous vous trouvez, identifier votre rôle dans cette situation et interroger vos propres envies est important pour vous aider à vous affirmer : vous ne serez plus la personne qui va être jugé pour sa prestation orale mais celle qui détient des informations et un savoir, celle que l’on souhaite donc écouter ; Vous ne serez plus le client à qui on peut tout vendre mais la personne qui souhaite acheter un produit bien précis et qui a le droit de partir du magasin sans rien acheter si elle estime avoir été mal reçue ou si aucun produit ne correspond à son souhait ; Vous ne serez plus la personne qui a peur de vexer et de perdre ses amis si vous ne venez pas à la soirée alors que vous êtes fatigué, vous serez la personne qui prendra plaisir à aller à une prochaine soirée quand vous en aurez réellement envie.


Que pense la personne qui se trouve face à moi ?


Dans de nombreuses situations, nous faisons des suppositions sur ce que la personne qui nous fait face pense. Mais il faut se rendre à l’évidence, dans la très grande majorité des cas nous n’en avons aucune idée ! Et la personne qui nous fait face fait également le même type de supposition…

Ce qui nous met en difficulté n’est donc n’est pas ce que la personne pense réellement mais ce que nous imaginons qu’elle pense. Garder en tête que nous ne faisons que des suppositions sur les émotions et les jugements des autres va nous permettre de prendre le recul nécessaire pour bloquer cette spirale négative qui peut nous laisser penser qu’on est agressé, moqué, etc.

Dans une situation difficile, s’imaginer à la place d’un observateur de la scène permet une mise à distance de la situation. Que diriez-vous à une personne qui serait à votre place ? Quels conseils lui donneriez-vous ? Pourriez-vous réellement lui affirmer qu’elle est agressée ou moquée ?


Notre comportement est important !


La manière dont nous nous exprimons et nous exprimons va avoir un rôle important sur l’impression que nous allons dégager à notre interlocuteur.

Un regard soutenu peut exprimer de l’agressivité, fuyant il peut mettre mal à l’aise ; une voix trop forte peut intimider, fuyant on pourra ne pas vous remarquer ; etc. Ces habiletés se travaillent, il ne s’agit pas de qualités que certain.e.s auraient gagnés à la loterie étant petits !


Faire appel à un psychologue à Rennes pour réussir à s’affirmer.


Un psychologue pourra vous aider à mieux vous affirmer en quotidien en travaillant sur plusieurs volets : la manière dont vous percevez et pensez les situations (vos cognitions), en vous aidant à mieux gérer le stress (l’émotionnel), en vous donnant des clefs pour mieux formuler vos demandes et vos réponses (le comportemental). L’ensemble de ce travail aura pour but de développer vos compétences sociales afin que les prochaines situations que vous rencontrerez ne soient plus perçues comme anxiogènes mais comme des situations de la vie quotidienne qui ne méritent pas de vous mettre en difficultés.


Si vous le souhaitez, vous pouvez prendre un RDV en ligne en cliquant ici.

2020 © Cédric Foucher - Psychologue Rennes - Mentions légales - Politique de confidentialité