Rechercher

La sexualité : généralités

Souvent considérée comme tabou, la sexualité constitue pourtant une part importante de notre quotidien. Les interdits religieux, la pression sociale, le culte de la performance font qu’il est souvent difficile de parler de cette thématique et bien plus encore quand on se sent dysfonctionnel.le, hors norme.



La question de l’accompagnement de la sexualité des personnes est très récente, Ainsi, à partir des années 1940/50, Kinsey⁠, puis dans les années 1970 Masters et Johnson⁠ seront en Occident des pionniers des sexothérapies individualisées en fonction des problématiques de chacun.e, absence de désir, éjaculation prématurée, anéjaculation, vaginisme, difficultés d’érection, etc.


Aujourd’hui les protocoles utilisés sont variés et adaptés et à chacun.e.s et visent un confort de vie à long terme. L’objectif est de comprendre comment les difficultés sont apparues et comment ces derniers ont pu se maintenir. Si dans un premier temps, un focus était fait sur les comportements des personnes (LoPiccolo (1975)⁠ ; Kaplan (1974)⁠ ; Trudel (1988)⁠ ; Poudat et Jarrousse (1992)) via des exercices comportementaux (désensibilisation, exposition, apprentissage) ont progressivement évoluées pour intégrer le rôle des cognitions, c’est à dire la manière dont nous pensons et imaginons notre relation à la sexualité.

Interroger les pensées liées la sexualité est important puisque nous serons en mesure d’identifier le rôle et l’origine des pensées anxieuses mais également de comprendre le rapport qu’entretiennent les personnes avec la sexualité, d’interroger leurs idées, parfois de déconstruire certains mythes souvent liés au notion de performance et d’efficacité chez les hommes (« l’érection doit être continue pendant un rapport sexuel », « La pénétration doit être obligatoire sinon ce n’est pas un rapport sexuel », etc.) ; de sensualité, de lâcher-prise chez les femmes (« la masturbation est tabou », « les fantasmes sont pour les hommes seulement », « une femme doit-être passive lors d’un rapport sexuel », etc.).


Aujourd’hui questionner ces difficultés se fait sous un angle multi-factoriel :

Le biologique, comme notre âge par exemple va jouer un rôle dans notre sexualité, nos émotions également (l’acte sexuel est-il source de plaisir ou d’effroi, de plaisir ou d’anxiété ?), nos cognitions (ais-je des tabous, des croyances liés à la sexualité ?), les comportements (inhinition, répétition, évitement obsessionnalisation) mais également et culturelle et sociale (suis-je célibataire ou en couple ? Depuis longtemps ? Quelle est le rôle de mon.a conjoint.e dans ma vie sexuelle ?).

La vie sexuelle n’est pas qu’une dimension mécanique et biologique, elle est faite de représentations, de désirs, liée à des attentes parfois différentes au sein d’un couple. Il est toujours important de comprendre la personne dans son entièreté, ses besoins, ses désirs et sa demande face aux difficultés qu’elle rencontre.

Il peut également être proposer des exercices comportementaux en plus de ce travail de représentation. Il peut s’agir d’exercices de découverte de son corps, de sa sensualité, seul.e ou avec son ou sa partenaire ; d’exercices de relaxation ou ayant pour objectif de retrouver des sensations physiques.

Il est important de rappeler que si ces exercices sont définis en accord avec la personne confrontée à un certain type de difficultés, ces exercices se feront TOUJOURS chez la personne et JAMAIS en cabinet en présence du ou de la psychologue.



Kinsey, A.C., Pomeroy, W.B., & Martin, C.E. (1948). Sexual behavior in the human male. Philadelphia : W.B.Saunders.

Masters, W.H., & Johnson, W.C. (1971). Les mésententes sexuelles et leur traitement. Paris : Laffont.

LoPiccolo, J. (1975). Direct treatment of sexual dysfunction. Handbook of sexology. Amsterdam : SP Biological and Medical Press.

Kaplan, H.S. (1974). The new sex therapy. New York : Brunner/Mazel.

Trudel, G. (1988). Les dysfonctions sexuelles. Évaluation et traitement. Montréal : Presses Universitaires du Québec.

Poudat, F.X., & Jarrousse, N. (1992). Traitement comportemental et cognitif des difficultés sexuelles. Paris : Masson.

2020 © Cédric Foucher - Psychologue Rennes - Mentions légales - Politique de confidentialité